Le premier mois de l’année 2019 vient de finir. En seulement 31 jours, plusieurs faits divers ont déjà été reliés à l’airsoft. Cela entretient la mauvaise image que peut avoir notre sport auprès du grand public. Par conséquent, il peut être plus difficile de louer un terrain, de se faire accepter par les voisins, d’être bien vu par les autorités locales. Pourtant de nombreuses associations d’airsoft font un travail formidable pour lutter contre la mauvaise réputation de l’airsoft et en faire une activité sportive comme les autres. L’accueil des mineurs se développent dans un cadre réglementé et sécurisé. Les forums des associations nous ouvrent leurs portes. Malheureusement, une minorité de personnes saccagent ce travail en utilisant à mauvais escient leurs répliques. Une classe de primaire a même été mise en joue la semaine dernière alors qu’elle se rendait à la bibliothèque. Vous imaginez bien que cela ne va pas améliorer notre image. Il nous semble donc qu’une mise au point sur l’airsoft est nécessaire pour rassurer les néophytes sur le fait que la quasi-totalité des airsofteurs ne sont pas des personnes violentes qui ont une fascination malsaine pour les armes, mais des personnes responsables et non-violentes.

L’airsoft est un sport d’équipe qui demande de nombreuses qualités

Contrairement aux idées reçues, l’airsoft ne consiste pas seulement à se tirer dessus avec des répliques. Il y a des scénarios qui sont plus ou moins élaborés, des stratégies mises en œuvre par les équipes, des techniques à connaître pour prendre d’assaut un bâtiment ou protéger une position. Bien entendu, parfois, certaines parties sont surtout là pour se défouler, notamment lorsqu’elles sont courtes. Mais ce n’est pas la majorité des cas. Certains airsofteurs peuvent rester longtemps en mode camouflage lorsqu’ils enfilent le rôle d’un sniper. D’autres vont mettre en place une vraie stratégie d’équipe qui va demander de la coordination, de la discipline et de la patience.

Nous ne sommes pas des cow-boys mais juste des personnes qui pratiquent un sport qui oscille entre stratégie, combat et endurance. Bien sûr, on aime et on chouchoute nos répliques. Mais cela ne fait pas de nous des personnes dangereuses. Les faits divers relayés dans les médias ne sont pas représentatifs de notre activité comme le montre cette mise au point sur l’airsoft.

L’airsoft, une activité responsable

De plus en plus d’airsofteurs rejoignent des clubs ou créent leur propre association afin de faciliter les démarches suivantes :

  • location d’un terrain ;
  • assurance responsabilité civile ;
  • contact avec les autorités locales et le voisinage.

Lorsque les parties se déroulent en extérieur, sur un terrain accessible, celui-ci est toujours balisé pour éviter les accidents avec des personnes extérieures.

Un règlement est édicté par chaque association. Les protections sont obligatoires.

Le transport des répliques est également encadré afin d’éviter les accidents ou les malentendus.

LAISSER UN COMMENTAIRE