La pratique de l’airsoft suppose l’utilisation d’une ou plusieurs répliques. Egalement appelées airsoft gun, ces répliques reproduisent des modèles d’armes et peuvent propulser des petites billes en plastique de 6 ou 8 mm de diamètre. Les premières répliques ont été créées dans les années 70 au Japon suite à l’interdiction de posséder des armes à feu. Les collectionneurs y ont vu un moyen de poursuivre leur passion. Puis elles ont été utilisées pour reproduire des scénarios de combat lors de parties d’airsoft.

Les springs

Il s’agit de répliques manuelles. Elles fonctionnent grâce à un ressort qui va propulser la bille. Ce ressort doit être comprimé avant chaque tir. Parmi ces répliques à ressort, on distingue les springs des bolts. Ces dernières sont plus précises et plus puissantes mais avec un nombre plus réduit de billes.

Les répliques à gaz

Il existe plusieurs types de répliques à gaz en airsoft. On va surtout retenir les 2 catégories suivantes :

  • Les blowback (GBB) ont un système de culasse avec un ressort de rappel. Ce mécanisme permet un va et vient semblable à celui des armes réelles. Elles peuvent être soit semi-automatiques (tir en coup par coup), soit automatiques (tir en rafales). La présence de gaz rend leur utilisation plus complexe en hiver car celui-ci ne se dilate pas correctement en dessous de 0 degrés.
  • Les non-blowback (NBB) n’ont pas le mécanisme de rappel des GBB. Cela a des avantages et des inconvénients. En effet, elles dépensent moins de gaz. Mais la détente est beaucoup plus dure et elles ne peuvent pas tirer en rafales.

Les répliques électriques

Les répliques AEG sont dotées d’une gearbox : un moteur électrique qui va permettre la propulsion des billes à l’aide d’un piston et d’un ressort. Elles permettent de tirer soit en rafales soit en semi-automatique. Le moteur électrique est alimenté par une batterie. Ce type de répliques est particulièrement apprécié des airsofteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE