L’airsoft a l’avantage de proposer de multiples scénarios pour ne jamais se lasser. Il existe également différentes façons de jouer une partie. On peut opter pour une approche en temps réel qui va nous occuper un petit moment. C’est souvent le cas lorsqu’on est assez nombreux. Mais quand on est en petit comité, le speed game peut permettre d’enchainer plusieurs parties et d’éviter d’être trop longtemps out.

Le speed game n’est pas un scénario mais un mode de jeu

Une partie de speed game se fait généralement en combat rapproché. C’est pourquoi qu’elle est souvent organisée dans le cadre d’un CQB. Mais elle peut également se faire à l’extérieur dès lors que le terrain est délimité afin que les joueurs soient obligés de s’affronter.

Quasiment tous les scénarios peuvent être joués en speed game : du traditionnel drapeau au deathmatch. On peut jouer en solo ou en équipe. C’est simplement la rapidité de la partie qui change.

Le mode de jeu en speed game privilégie les performances individuelles ainsi que l’agilité au détriment de la stratégie militaire. On y joue plus pour se défouler et améliorer sa technique de jeu que pour élaborer une véritable stratégie de combat. L’adrénaline est au maximum lors d’un speed game.

Quel équipement pour le speed game ?

Les protections oculaires restent indispensables comme pour toute partie d’airsoft. Pour les vêtements, privilégiez les treillis et les rangers pour pouvoir vous déplacer sans être gêné.

Quant aux répliques, cela dépend du scénario. Mais il ne faut pas qu’elles soient trop lourdes. Le but est de pouvoir se déplacer rapidement.

LAISSER UN COMMENTAIRE