Durant le mois de juillet 2018, l’airsoft a été au cœur de plusieurs faits divers qui participent à la mauvaise image de ce sport. Ainsi, des mères de famille et leurs enfants ont été menacées avec une réplique à Reims par un homme alcoolisé. En Ille-et-Vilaine, ce sont des passants qui ont été menacés et une voiture dégradée par des tirs de réplique. A la Grande Motte, des individus se sont amusés à tirer avec des répliques en pleine rue. Malheureusement, cette accumulation de faits divers nuit à la réputation de l’airsoft. C’est pourquoi nous tenons à rappeler certaines règles de conduite à adopter lorsqu’on est en possession d’une réplique d’airsoft.

On ne tire jamais sur la voie publique

L’airsoft se pratique sur un terrain délimité, sécurisé et balisé. Les zones qui accueillent ou sont susceptibles d’accueillir du public sont exclues afin d’éviter que les personnes extérieures puissent être blessées par un tir.

On obtient les autorisations nécessaires pour effectuer une partie dans un lieu privé

Si vous louez le terrain ou les bâtiments d’un particulier pour organiser une partie d’airsoft, il est impératif de bien lui préciser que vous allez jouer. Il faut alors obtenir son accord.

Prenez également le temps de prévenir les voisins afin d’éviter tout malentendu et de voir les forces de l’ordre arriver et interrompre votre partie.

Le transport des répliques est réglementé

Une réplique ne se transporte pas n’importe comment. En dehors des réglementations spécifiques à chaque département, il faut suivre ces deux règles :

  • Une réplique ne doit pas être à la vue de tout le monde. Si vous êtes à pieds ou dans des transports en commun, l’usage d’une mallette ou d’un sac de transport est impératif. En voiture, la réplique est idéalement dans une mallette ou un sac et est rangée dans le coffre.
  • Une réplique ne se transporte pas chargée afin d’éviter tout tir accidentel. Le mieux est de la démonter durant le voyage.

L’aisoft est une activité bon enfant

Les vrais airsofteurs pratiquent ce loisir pour le plaisir de se retrouver ensemble, d’élaborer des stratégies, de s’immerger dans une ambiance militaire. Ils ne se baladent pas en ville avec leurs répliques et ne menacent pas des civils.

On n’utilise pas sa réplique si on est alcoolisé

Les répliques restent des armes qui ne doivent pas être utilisées après avoir consommé de l’alcool ou pris des stupéfiants.

LAISSER UN COMMENTAIRE