Tout détenteur d’une réplique AEG va tôt ou tard ressentir le besoin de l’upgrader. Les raisons sont multiples : gagner en puissance et/ou en précision, augmenter la portée de tir, rendre sa réplique plus fiable, etc. Cependant, il ne faut pas prendre l’upgrade d’une réplique AEG à la légère. Si vous n’êtes pas à l’aise pour le faire, confiez votre réplique à un professionnel.

Cet article n’a pas vocation à être exhaustif. Notre but est simplement de guider les débutants qui voudraient modifier leur réplique en leur indiquant les pièces internes d’un airgun qui se changent en premier.

Les joints hop-up

Il existe des joints durs et des joints tendres. On conseille généralement les joints durs pour des grosses updates (augmentation de la puissance de tir) et les joints tendres pour les autres.

Concrètement, un joint souple donnera moins d’effet à la bille mais il la freinera également moins. Beaucoup de joueurs ont regretté d’avoir opté pour un joint dur car une perte de précision peut se faire ressentir. Néanmoins, un joint hop-up dur est nécessaire pour les répliques de plus de 400 fps.

Le canon

Le canon est également un élément important de la réplique. Son diamètre et sa longueur vont jouer sur la précision des tirs. Il est conseillé de conserver la même longueur que celui d’origine. Dans le cas contraire, il faudra également changer le cylindre.

Le choix d’un canon dépend du style de tirs que l’on affectionne : en rafale avec un canon plus large ou des tirs précis avec un canon plus étroit.

Le nozzle

Il s’agit d’un petit cylindre métallique qui va pousser la bille dans le bloc hop-up et assurer l’étanchéité entre ce bloc et la tête de cylindre. Cette pièce s’use rapidement. Il est donc fréquent de la changer. Si vous ne le faîtes pas, vous perdrez en étanchéité mais aussi en précision lors des tirs.

LAISSER UN COMMENTAIRE