Dans cet article, nous allons nous éloigner un peu du monde de l’airsoft et des répliques pour parler des arbalètes. Ces dernières sont de plus en plus appréciées des survivalistes. Néanmoins, il n’est pas possible de faire n’importe quoi avec. Il s’agit d’une arme qui est donc soumise à une réglementation. Son utilisation est encadrée.

Une arme en vente libre

L’arbalète est considérée comme une arme par le législateur. Néanmoins, sa vente, son achat et sa détention sont libres pour toute personne majeure.

C’est son utilisation et son transport qui sont encadrés. Il faut garder à l’esprit que l’arbalète est une arme très puissante (plus puissante que certaines armes à feu). Il est interdit de pratiquer la chasse à l’arbalète. De même, son transport doit se faire dans une housse et obéit aux mêmes règles que le transport des répliques. Si vous êtes membre d’un club sportif, ayez toujours votre licence sur vous.

Les avantages de l’arbalète

La précision des tirs est le principal avantage d’une arbalète. Sans lunette de visée, il est possible de tirer à 50 mètres. Avec un viseur, la distance augmente considérablement et peut aller jusqu’à 90 mètres.

C’est également une arme silencieuse. Elle ne fait quasiment pas de bruit lorsque la flèche est propulsée.

Enfin, elle est beaucoup moins onéreuse à utiliser que les armes à feu car les flèches peuvent être réutilisées.

Les inconvénients de l’arbalète

Il s’agit d’une arme lourde et difficile à manier au début (sauf certains modèles avec un arc en fibre de verre et un corps en aluminium). Elle nécessite une certaine force pour pouvoir l’armer.

Tout comme la carabine, il s’agit d’une arme à un coup qu’il convient de recharger après chaque tir. Or cela prend du temps.

Son utilisation est très restreinte : uniquement en club ou sur un terrain privé avec l’accord du propriétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE