Les armes de défense sont classées en différentes catégories. Certaines sont en vente libre et d’autres non. Qu’en est-il des tasers ?

Pour rappel, il s’agit d’un pistolet à impulsion électrique ayant un effet paralysant.

Conformément à la réglementation taser, ce type d’arme est réservé aux forces de l’ordre. Les civils n’ont pas le droit d’en posséder un. Pourtant, on trouve sur différents sites des armes de défense nommées tasers. Il s’agit en fait d’un raccourci de langage. Derrière ce terme, se cachent également les matraques électriques, les poings électriques ainsi que les armes à impulsion électrique de contact. Ces dernières sont souvent appelées tasers de contact.

Réglementation taser : les armes électriques en vente libre

Certaines armes électriques de défense sont en vente libre pour les adultes. Il ne s’agit pas des pistolets tasers mais uniquement des armes qui délivrent l’impulsion électrique lors d’un contact avec la peau. On recense parmi ces armes de défense :

  • les matraques électriques : elles sont généralement équipées d’une lampe et permettent de tenir à distance un agresseur. En effet, leur arc électrique émet un crépitement très dissuasif ;
  • les poings américains électriques qui vont envoyer une impulsion électrique lors du contact ;
  • les shockers également appelés tasers de contact : contrairement aux pistolets tasers, il est obligatoire d’aller au contact pour que la décharge électrique soit délivrée.

Restriction de transport

Une arme en vente libre est soumise à une réglementation en matière de transport. Elle ne peut être transportée en dehors du domicile qu’en cas de motif légitime. Cela signifie que si les forces de l’ordre vous contrôle en possession d’une telle arme, vous devrez justifier auprès d’elles d’une raison légitime pour expliquer sa présence dans votre sac, dans vos poches ou dans votre véhicule.

La légitimité de la raison invoquée est laissée à la libre appréciation des forces de l’ordre en fonction du lieu, du contexte et des circonstances.

LAISSER UN COMMENTAIRE